Actualités
Kawasaki ZX-10R 2016 : bonifiée !

12 octobre 2015

Kawasaki ZX-10R 2016 : bonifiée !

Pour 2016, Kawasaki vous a préparé une “nouvelle” Superbike. Nouvelle entre guillemets parce que cette ZX-10R n’est pas très éloignée de la précédente mais certains changements permettront à l’usage de la rendre plus facile ou apprivoisée !

Esthétiquement, ce millésime 2016 est très proche de l’ancien, on notera tout de même quelques changements. La face avant s’élargit pour proposer un peu plus de protection, les feux à l’avant s’affinent, à l’arrière le feu à Leds est redessiné et des patins en caoutchouc viennent se positionner au niveau des genoux pour un meilleur grip.

Le moteur de 210 ch se conforme à la norme Euro4. Il est, selon le communiqué, plus disponible à bas et moyens régimes pour une reprise de gaz plus douce et progressive. De nombreuses pièces internes ont aussi été revues pour parvenir à ce résultat : vilebrequin, pistons (plus courts), admission (plus gros volume), échappement (plus direct), nouvelle boîte à air de 10 litres (+ 2 litres). Les sensations seront aussi plus intenses puisque Kawasaki a raccourci la démultiplication du 2nd au 6ème rapport.

Partie-cycle largement revue

Les ingénieurs japonais ont aussi retouché le châssis avec quelques modifications sur le cadre (plus de rigidité) mais surtout sur le bras oscillant qui s’allonge de 15,8 mm. La colonne de direction est plus proche du pilote de 7,5 mm, ce qui permettra au pilote d’être moins en appui et avec des bras moins allongés : moins d’efforts sur les changements rapides de cap. Les suspensions avant sont totalement revues avec un nouvel ensemble Showa « Balance Free Front Fork ». D’un diamètre de 43 mm, la nouvelle fourche  reçoit des cartouches d’azote qui assurent la poussée de l’huile dans les tubes. Compression et détente sont plus constantes et directement réglées depuis ces cartouches. Cette fourche est une première sur le marché. À l’arrière, le monoamortisseur Showa Balance Free Rear Cushion est plus léger et compact que l’ancien BFRC. Comme à l’avant, la gestion de l’amortisseur se fait via une cartouche. De son côté Ohlins s’occupe de l’amortisseur de direction. Brembo gère le freinage avec des étriers Monoblocs M50 à fixation radiale, le maître-cylindre radial Brembo est réglable, les disques avant passent à 330 mm (+ 20 mm) et les durtites de frein sont maintenant tressées (aviation).

Kawasaki complète la gestion électronique avec un nouveau logiciel Bosch IMU (Inertial Measurement Unit). Cette centrale peut mesurer 6 axes différents : l’accélération longitudinale, transversale et verticale, la vitesse angulaire de roulis et la vitesse de tangage. Ce nouveau boîtier permettre sans doute un travail encore plus fin des gardes fou électroniques comme le nouveau contrôle de motricité “sport” (S-KTRC), le Launch Control (KLCM), le système de freinage ABS “intelligent” KIBS, un shifter (KQS) et un contrôle de frein moteur (KEBC).
Au total, ces modifications font prendre 5 kg à la ZX-10R qui accuse ainsi 206 kg sur la balance.

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Kawasaki ZX10R 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *